Comment calculer la hauteur maximale d’un vol de drone sans autorisation autour d’un aéroport ?

,

Saviez-vous qu’il est parfois possible de voler près d’un aérodrome, d’une hélistation, d’une CTR sans autorisation ? Attention, sans autorisation ne veut pas dire sans réglementation. L’espace aérien autour des pistes de décollage et d’atterrissage est réglementé mais une autorisation de vol n’est pas toujours obligatoire. On vous en dit plus.

La réglementation près des pistes

Pour les vols de drone, l’espace aérien autour des pistes d’un aéroport, d’une hélistation, d’une base ULM etc… est réglementé et divisé en 2 ou 3 segments. Chaque segment définit une hauteur de vol maximale pour les drones sans autorisation préalable de l’aéroport pour un vol à cet endroit.

Ces différentes hauteurs dépendent de la nature de la contrainte près de laquelle vous souhaitez voler : un aéroport contrôlé ? Un aérodrome ? Une base ULM ? Une hélistation ? Pistes revêtues ou non ? De plus ou moins de 1200m ? Vous pouvez trouver le détail de ces hauteurs dans les guides des catégories ouverte et spécifique (1 & 2).

Capture d’écran issue du guide de la catégorie spécifique, page 100-101.

 

Le quadrillage jaune, orange, rouge définit une hauteur par rapport à l’élévation des pistes. L’élévation est une notion importante qu’il faut distinguer de la hauteur du vol :

  • l’élévation (ou altitude) du sol : le niveau de la terre par rapport au niveau de la mer.
  • la hauteur du vol : la hauteur à laquelle votre drone va s’élever par rapport au niveau de la surface (le sol généralement).

Exception n°1 : les CTR militaires

Tous les vols de drone au sein d’une CTR militaire nécessitent d’obtenir une autorisation préalable, quelle que soit la hauteur du vol !

Exception n°2 : les CTR civiles

En CTR civile, les vols en vue et à moins de 50 mètres de haut n’ont pas besoin d’une autorisation préalable lorsqu’ils se situent suffisamment loin des pistes, c’est-à-dire sous les gabarits jaunes ou orange. En zone rouge, l’autorisation reste obligatoire dans tous les cas. Par contre, tous les autres vols (hors vue, à plus de 50 mètres de haut, dans la zone rouge ou trop hauts par rapport aux zones jaunes ou oranges) nécessitent d’obtenir une autorisation avant de voler.

Comment calculer la hauteur maximale sans autorisation ?

Pour calculer la hauteur maximale à laquelle vous pouvez faire voler votre drone sans autorisation préalable, vous devez :

  1. Connaître l’élévation des pistes de l’aéroport, l’hélistation, la base ULM etc…
  2. Calculer la différence avec l’élévation de votre zone de vol. Êtes-vous situés à un niveau plus haut ou plus bas que celui des pistes ?
  3. Dans quelle partie du quadrillage (jaune, orange, rouge) vous situez-vous ? Cela va déterminer jusqu’à quelle hauteur au-dessus du niveau des pistes vous pourrez faire voler votre drone.
  4. Faites le calcul. Vous êtes avantagé lorsque votre élévation est plus basse que celle des pistes. Au contraire, si votre élévation est plus haute que celle des pistes, votre marge de hauteur de vol est réduite.

Exemples en images

Situation n°1 : Vous êtes situé dans la zone orange de l’aéroport qui vous autorise normalement à réaliser un vol de drone jusqu’à 50 mètres de haut sans autorisation. Mais, puisque votre élévation est de 22 m et que dans notre exemple nous avons pris un aéroport dont l’altitude (ou élévation) est de zéro, vous vous situez à un niveau plus haut que celui de l’aéroport. Vous ne pouvez faire voler votre drone qu’à 28 mètres de haut maximum sans autorisation.

 

Situation n°2 : Vous êtes situé dans la zone orange de l’aéroport qui vous autorise à voler jusqu’à 50 mètres de haut sans autorisation. Mais puisque votre élévation est bien plus élevée que celui de l’aéroport, il ne vous reste plus qu’une petite marge de hauteur de vol avant d’atteindre la limite d’un vol sans autorisation. Seulement 2 mètres dans ce cas précis. Dans cette situation, vous devrez obtenir les autorisations nécessaires avant de voler à plus de 2 mètres de hauteur.

 

Situation n°3 : Vous êtes situé dans la zone jaune de l’aéroport qui vous autorise à voler jusqu’à 100 mètres de haut sans autorisation. Bien que vous soyez presque au même niveau que celui des pistes, vous devez quand même déduire cette différence de la hauteur maximale. Dans ce cas, 100 – 5 = 95. Vous pouvez donc faire voler votre drone jusqu’à 95 mètres de haut sans autorisation préalable.

 

Situation n°4 : autre cas de figure, l’aéroport est situé à un niveau plus élevé que vous. Ce qui peut être le cas en montagne par exemple. Vous êtes dans la zone orange, limitée à 50 mètres de haut sans autorisation. Mais, puisque vous vous situez en aval de l’aéroport, plus bas que les pistes, cette différence vous est bénéfique. Vous pouvez donc faire monter votre drone jusqu’à 65 mètres de haut sans avoir à obtenir d’autorisation.

Comment trouver votre élévation et celle des pistes ?

Trouvez votre élévation

Pour déterminer l’élévation de votre zone de vol, vous pouvez utiliser le site Géoportail. Un clic droit sur le lieu de votre zone de vol vous permet d’accéder à l’adresse exacte et aux coordonnées du lieu. Un encart apparait avec l’altitude du point. Il est nécessaire de rechercher le point le plus haut de votre zone de vol pour être sûr de respecter la hauteur maximale sans autorisation tout au long de votre vol.

Trouvez l’élévation des pistes

Pour trouver l’élévation des pistes, vous devez utiliser l’Aerodrome Reference Point (ARP) du terrain, soit l’élévation officielle des pistes. Vous trouverez cette information sur le site du Service de l’Information Aéronautique (SIA) :

  1. « Préparation de vol »->
  2. sous-menu « Atlas VAC France » ->
  3. sélectionnez le catalogue qui correspond aux pistes dont vous cherchez l’élévation (aérodrome ou hélistation) ->
  4. recherchez le nom ou le code OACI des pistes ->
  5. téléchargez la carte VAC.

L’altitude de l’ARP est située en haut à droite de la carte VAC sous le nom ALT AD. Cette mesure est exprimée en pieds, vous n’avez plus qu’à faire la conversion, sachant que 3,28 pieds équivalent à peu près à 1 mètre.

Clearance calcule cette hauteur maximale automatiquement

Pas facile de s’y retrouver dans tout ça. Saviez-vous que Clearance calcule pour vous la hauteur maximale à laquelle vous pouvez réaliser votre vol de drone sans autorisation préalable ?

Pour chaque vol de drone créé à proximité d’une contrainte de type aéroport, hélistation ou base ULM, Clearance calcule la hauteur maximale à laquelle vous pouvez faire voler votre drone sans avoir à demander une autorisation de vol. La plateforme se base sur l’élévation la plus haute de votre zone de vol, l’altitude de référence de l’aérodrome, de l’hélistation ou de la base ULM,  et sur votre proximité avec les pistes.

Vous avez besoin d’une autorisation pour votre vol de drone ?

On vous explique comment procéder dans notre article qui détaille l’obtention d’un accord de vol de drone à proximité d’un aéroport.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.