Vous en rêviez, c’est maintenant fait ! Vous pouvez désormais diffuser les vidéos prises avec votre drone en direct depuis votre compte Clearance. Permettez à vos clients et collègues de suivre vos vols en live; associez vos vidéos à vos missions et regardez-les en replay.  On vous explique, étape par étape, comment ça fonctionne 👇

0. À quoi ça sert ?

Cette nouvelle fonctionnalité permet si vous le souhaitez :

  • à vos clients de voir votre travail en temps réel
  • à vos collègues de suivre votre travail depuis le bureau / poste opérationnel
  • d’associer vos vidéos à vos missions et de les visionner en replay (différé)

 

1. Connectez votre drone et le live Clearance

Pour cela, rien de plus simple, vous remarquerez, dans l’onglet “Drones” de votre compte Clearance, qu’un lien RTMP, intitulé “URL DE LA DIFFUSION VIDÉO” a été ajouté à tous vos drones.

live

Copiez ce lien RTMP dans l’onglet spécifique de votre drone ou dans l’application mobile liée à votre drone. Par exemple avec l’application DJI FLY pour un drone Mini 2 : dans le menu de l’application (trois points en haut à droite), cliquez sur « Transmission », puis « Plateformes de transmission en direct », puis cliquez sur « lien RTMP ». Collez dans le champ dédié le lien généré par Clearance.

2. Lancez le live

Une fois prêt à décoller, lancez votre vidéo. Une pop-up apparaît sur votre compte Clearance pour vous informer qu’un live lié à l’un de vos drones vient de démarrer. Dans cette pop-up, vous pouvez personnaliser le nom du live et l’associer à une mission. Si la date du jour correspond aux dates renseignées dans l’une des missions précédemment créées dans votre compte, alors celle-ci sera proposée.

 

3.Visionnez / partagez votre vidéo en direct

Cette même pop up génère un lien public de visionnage. Vous pouvez partager ce lien à n’importe qui. Ils pourront visionner votre live, mais ne pourront pas accéder aux informations de votre compte, de votre drone ou de votre mission.

Aperçu lien public :

Le live est ensuite visible dans une petite fenêtre directement sur la page d’accueil de votre compte. Vous pouvez agrandir la fenêtre ou cliquer sur l’icône plein écran pour visionner votre live dans un nouvel onglet.

Si l’encart vidéo présent sur la carte vous dérange, n’hésitez pas à le fermer. Vous pouvez toujours retrouver le live en cours en actualisant la page ou en cliquant sur l’icône “live” en haut à droite de votre écran. Si vous avez associé votre live à une mission, vous pouvez aussi retrouver le lien du visionnage dans le nouvel onglet “diffusions vidéos” de cette mission.

4. Terminez votre live et visionnez-le en replay

Lorsque votre vidéo prend fin, une nouvelle pop-up apparaît dans votre compte pour vous informer que le live est terminé. Ici encore, vous pouvez modifier le nom d’enregistrement et la mission associée. Vous pouvez ensuite visionner votre vidéo en replay. Pour cela, retrouvez le replay dans la mission à laquelle il a été associé ou dans le menu déroulant de l’icône “live” en haut à droite.

5. Liste de diffusion vidéo

Enfin, si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter une liste de personnes qui seront notifiées par email dès lors qu’une diffusion en direct est lancée. Rendez-vous dans les paramètres de votre compte, menu “diffusion vidéo”.

 

FAQ

Comment afficher le live dans une petite fenêtre sur la carte ?

Si vous avez précédemment fermé la fenêtre du live, vous pouvez la faire réapparaitre en actualisant votre page.

Pourquoi la qualité/la résolution de mon live et/ou de mon replay est mauvaise ?

Vous pouvez choisir la qualité de la diffusion dans l’application qui contrôle votre drone. Nous vous conseillons de choisir un mode adaptatif, qui permet de régler automatiquement la qualité de la vidéo en fonction de la qualité de votre connexion.

Pourquoi y a-t-il un décalage entre ma vidéo et le live ?

Pour éviter des interruptions fréquentes du live, nous décalons le live de quelques secondes. Vous pouvez modifier ce décalage directement dans la fenêtre de visionnage de la vidéo, en déplaçant le curseur de la piste vidéo : vers la droite au plus près du temps réel mais avec des interruptions si la connexion est instable, vers la gauche avec un décalage plus important mais des interruptions moins fréquentes.

Je ne trouve pas d’emplacement RTMP dans ma radiocommande/application, que dois-je faire ?

L’emplacement peut être différent en fonction du modèle de votre drone ou de l’application mobile nécessaire. Pour les drones DJI, nous vous invitons à contacter DJI ou à consulter leur forum : https://forum.dji.com/

Comment puis-je ajouter un drone dans mon compte Clearance ?

Pour ajouter vos drones à votre compte Clearance, nous vous conseillons d’importer directement vos drones depuis Alpha Tango (Comment importer mes drones depuis Alpha Tango ?).

La zone d’exclusion des tiers est une zone de sécurité à mettre en place lors de tous vos vols de drone. Pour définir rapidement le rayon de cette zone, nous avons développé un outil de calcul automatique. Vous pouvez aussi calculer seul le rayon de cette zone en fonction des paramètres de votre vol. On vous explique tout.

I. Qui est “tiers” et qui ne l’est pas ?

Un tiers est une personne qui n’est pas directement liée à votre vol de drone.

Une personne est dite liée à votre vol si sa présence sur les lieux est directement justifiée par la mission : les acteurs du film promotionnel que vous réalisez, les agents de sécurité de la mission, vos assistants etc. En résumé, les personnes qui ne sont pas des tiers sont celles qui ne seraient pas là si le drone ne volait pas.

A contrario, les passants et visiteurs ne sont pas en lien avec votre vol. Ils sont ceux que l’on considère comme des tiers. Ces personnes ne doivent pas être présentes sur votre zone de vol. Si vous vous trouvez dans l’impossibilité d’exclure ces personnes, vous devez impérativement obtenir leur accord et les informer des procédures d’urgence et de sécurité à suivre en cas d’incident. Pensez à obtenir un écrit de leur part.

II. La zone d’exclusion des tiers, c’est quoi ? Quand faut-il la calculer ?

La zone d’exclusion des tiers est une surface au sol dans laquelle aucune personne étrangère au vol de drone ne doit pénétrer. Il s’agit donc d’une zone de sécurité autour de votre zone de vol pour éviter un accident en cas de crash.

En tant que télépilote de drone, vous devez être conscient de la géométrie de cette zone pour pouvoir la faire respecter lors de votre vol.

De plus, vous pouvez être amené à transmettre une maquette de votre zone d’exclusion des tiers en réponse à une demande d’une autorité, comme une préfecture.

III. Comment calculer la zone d’exclusion des tiers ?

Le rayon de votre zone d’exclusion des tiers dépend de 4 paramètres :

  • le scénario de vol,
  • le poids de votre drone,
  • la vitesse de votre drone,
  • et la hauteur de votre vol.

À ces 4 paramètres principaux s’ajoutent le caractère captif ou non du drone, le type aérostat (plus léger que l’air comme les ballons et les dirigeables) ou aérodyne (plus lourd que l’air) et la présence d’un dispositif de protection des tiers ou non. Pour calculer cette zone, voici les instructions de calcul fournies par la DSAC :

Cette formule est valable pour tous les vols en S1 ou S3 :

  • à moins de 50 m de haut et avec un drone inférieur à 2 kg,
  • avec un drone de moins de 8 kg équipé d’un dispositif de protection des tiers,
  • avec un aérostat de moins de 8 kg.

En dehors de ces conditions, vous devez prévoir une zone d’exclusion de 30 m.

zone d'exclusion des tiers vol de drone S1

zone d'exclusion des tiers

Qu’en est-il pour les vols en S2 ?

Au sujet des vols en scénario S2, le guide de la catégorie spécifique indique que “la zone d’évolution du drone doit être vide pour toute la durée du vol” (p.18), à défaut, le télépilote doit prendre “toutes les dispositions nécessaires pour réduire le risque d’intrusion d’un tiers non autorisé dans la zone d’exclusion” (p.76).

La réglementation impose qu’en scénario S-2, la zone minimale d’exclusion des tiers soit fixée pour toute la durée du vol et qu’elle corresponde à la projection au sol du volume maximal de vol augmentée de 30 mètres.

Le volume maximal de vol correspond à la trajectoire nominale du drone plus une marge opérationnelle permettant les écarts entre la trajectoire prévue et réelle.

Et si mon drone est captif ?

 

Pour les drones captifs (hors aérostats, comme les ballons et les dirigeables), vous devez ajouter 5 mètres à la longueur de votre câble pour délimiter votre zone d’exclusion des tiers.

 

 

 

 

La zone d’exclusion des tiers dynamique, qu’est-ce que c’est ?

Une zone d’exclusion des tiers dynamique consiste à définir une zone qui suit les déplacements de votre drone.

Exemple n°1 : vous réalisez un film publicitaire de l’office de tourisme situé près du port. Si vos prises de vues nécessitent de décoller du rond-point, de passer au-dessus de l’office de tourisme puis de finir le vol sur le port, vous pouvez mettre en place une zone d’exclusion des tiers dynamique.

  1. le temps du décollage, vos assistants au sol délimitent la zone d’exclusion autour du rond-point et s’assurent qu’aucun tiers ne pénètre dans la zone.
  2. une fois que vous avez décollé et que vous survolez déjà l’office de tourisme en direction du port, vos assistants libèrent le rond-point, la circulation peut reprendre.
  3. en parallèle, votre zone d’exclusion des tiers du port s’active dès votre arrivée au-dessus.

Exemple n°2 : si vous devez réaliser un film au-dessus d’un stade et vos prises de vues nécessitent de voler d’un but à l’autre, les tiers peuvent se déplacer à l’opposé des déplacements de votre drone.

Attention, une zone dynamique est plus complexe à mettre en place et les risques en cas d’incident sont plus élevés. Une gestion dynamique de la zone d’exclusion des tiers est réservée aux scénarios S1 et S3, elle ne peut pas être mise en œuvre en S2.

 

Et si je vole en mode fail-safe ou return home ?

Certains modes fail-safe ou le mode return home permettent, en cas de danger, d’indiquer au drone de retourner en ligne droite vers un point précis et nécessitent d’adapter votre zone d’exclusion des tiers. En effet, en se déplaçant en ligne droite vers le point de sécurité que vous avez choisi, le drone peut être amené à voler en dehors de votre zone de vol initiale.

Dans l’exemple ci-dessous, l’objectif du vol est de faire le tour de la copropriété. En scénario S3, avec une hauteur de vol de 40 mètres, une vitesse de 2 mètres/seconde et un drone d’1 kg, vous devez prévoir une zone d’exclusion de 10 mètres au minimum.

zone d exclusion des tiers

 

Si vous activez le mode return home et que vous définissez le point de décollage comme le point de retour d’urgence, votre drone effectuera éventuellement la trajectoire en jaune :

zone d exclusion des tiers

 

Vous devez alors adapter votre zone de vol et votre zone d’exclusion des tiers pour sécuriser la zone que le drone risque de survoler, comme dans l’exemple ci-dessous :

zone d exclusion des tiers

Exemple créé avec l’outil de zone d’exclusion des tiers sur Clearance

 

IV. L’outil de calcul automatique de la zone d’exclusion des tiers sur Clearance

Vous l’aurez compris, calculer sa zone d’exclusion des tiers n’est pas chose facile. Vous nous avez demandé de créer un outil de calcul automatique de cette zone, c’est chose faite !

Après avoir créé votre mission, cliquez sur « Définir une Zone d’Exclusion des Tiers » dans l’onglet « Outils » :

zone d exclusion des tiers

 

Vous accédez au formulaire de création de la zone d’exclusion des tiers. Modifiez le scénario de vol, la hauteur du vol, la vitesse et le poids du drone en fonction de votre mission. Votre zone de vol apparaît en bleu et votre zone d’exclusion des tiers en rouge. Rajoutez un point de décollage, d’atterrissage et un ou plusieurs télépilotes. Pour plus de précision, vous pouvez changer le fond de carte pour une vue satellite.

zone d exclusion des tiers

 

Lorsque vous positionnez un télépilote sur la carte, Clearance analyse le pourcentage de votre zone de vol dans lequel votre drone serait trop loin du télépilote pour respecter la distance maximale réglementaire du scénario. Pour rappel, en scénario S1 votre drone peut voler jusqu’à une distance horizontale du télépilote de 200 mètres. Elle passe à 1 km en scénario S2 et 100 mètres en scénario S3 (lire notre article sur les scénarios de vol de drone).

Une fois votre zone définie, cliquez sur « capture d’écran ». Vous pouvez transmettre cette capture d’écran directement à la préfecture si cette dernière vous le demande, puisqu’elle contient une vue satellite de votre zone de vol, de la zone d’exclusion des tiers, le positionnement du télépilote et du drone ainsi que la légende et l’échelle.

Si besoin, vous pouvez aussi télécharger la zone en format KML pour visualiser votre vol et sa zone d’exclusion sur un outil comme Google Earth.

N’oubliez pas d’enregistrer votre zone 😉

V. Comment sécuriser ma zone au sol ?

Concrètement, vous pouvez sécuriser votre zone de vol avec un ruban de signalisation, des cônes de Lubeck, des barrières de sécurité ou en sollicitant d’autres personnes pour surveiller la zone.

Attention : le balisage de votre zone peut nécessiter d’obtenir une autorisation pour l’occupation du domaine public.

 

Voici un article sur les différents accès à la plateforme Clearance, les fonctionnalités comprises dans chaque abonnement et les tarifs. Ce qu’il faut retenir : Clearance propose un accès gratuit, une formule solo sans engagement et une formule entreprise.

La création d’un compte Clearance en 2 min, sans carte bleue

Quelle que soit la formule que vous choisirez, sachez que vous n’avez pas besoin de votre carte bleue pour créer un compte Clearance. La création de votre compte prend 2 minutes et est totalement gratuite, voici les informations demandées :

  • Nom d’utilisateur, mot de passe, adresse mail et nom d’entreprise (ou votre nom si vous êtes auto-entrepreneur et n’avez pas d’entreprise)
  • Prénom, nom, civilité, numéro de téléphone du télépilote principal

Une fois votre compte créé, vous pouvez commencer à utiliser la plateforme. Et pour vous permettre de la tester pleinement, nous vous offrons, dès la création de votre première mission, un mois d’essai des fonctionnalités complètes de la formule solo.

À l’issue de ce mois, certaines fonctionnalités ne seront plus disponibles. N’hésitez pas à en profiter ! 😉 Créez des missions, testez toutes les fonctionnalités, participez à nos webinaires pour poser vos questions ect.

La différence entre l’accès gratuit, la formule solo et la formule entreprise

 

Après votre mois d’essai, voilà ce que vous pouvez continuer à faire avec l’accès gratuit de Clearance :

  • Créez et analysez vos missions dans les +50 zones partenaires uniquement (une zone partenaire correspond à un aérodrome qui utilise Clearance, ils sont au nombre de 56 en avril 2022).
  • Contactez et déposez des demandes de vols à ces aéroports partenaires de Clearance*.
  • Chronométrez vos vols pour les archiver dans votre carnet de vol et retrouvez vos missions en filtrant par date.
  • Téléchargez le dossier de vol récapitulatif de votre mission et des autorisations que vous avez obtenues. Vous pouvez présenter ce document à vos clients en gage de professionnalisme et aux autorités en cas de contrôle sur le terrain.
  • Importez jusqu’à 5 documents pour créer un drive dédié à votre activité de télépilote.

*Certains aéroports exploités par Edeis demandent une redevance pour le traitement des autorisations de vols de drones. Le règlement se fait sur la plateforme Clearance pour plus de facilité mais le choix de cette redevance et son montant dépend uniquement d’Edeis, Clearance n’est pas décisionnaire.

Ce que vous pouvez faire, en plus, si vous passez sur la formule solo :

  • Créez et analysez vos missions partout en France métropolitaine et outre-mer.
  • Envoyez vos notifications en préfecture directement depuis Clearance. Plus besoin de déclarer vos vols sur Alphatango.
  • Programmez vos notifications hors vue et/ou en secteur militaire. Plus besoin de vous connecter sur Alphatango la vieille pour le lendemain pour être sûr de respecter les délais J-1.
  • Créez votre zone d’exclusion des tiers et téléchargez une maquette pour votre demande en préfecture. (Pour le moment en accès libre, cette fonctionnalité sera bientôt réservée aux utilisateurs abonnés.)
  • Choisissez un fond de carte favori entre le plan, la carte satellite et la carte OACI.
  • Importez jusqu’à 50 documents.

 

Enfin, la formule entreprise s’adresse aux exploitants ayant plus de deux télépilotes et permet de :

  • Créer une mission avec un fichier KML multiples pour créer plusieurs missions en un clic.
  • Ajouter des tags aux missions pour mieux les retrouver et les catégoriser après. Exportez votre carnet de vol et toutes vos statistiques de vol sur un fichier Excel. Filtrer par date, par télépilote et par tag.
  • Manager son équipe : accès nominatifs, gestion des droits d’administration, cloisonnement par entités, assignation des drones et des missions.
  • Accéder à nos services par API.
  • Développer des fonctionnalités personnalisées.
  • Payer par virement et de bénéficier d’un support prioritaire.

 

 

Les tarifs de la formule solo

Vous avez le choix entre la formule solo au mois ou à l’année.

  • L’abonnement mensuel est à 29 € HT par mois. L’abonnement mensuel est sans engagement. Il vous offre un maximum de flexibilité puisque vous pouvez souscrire à l’abonnement lorsque votre activité drone est intense, vous désabonner en août pour vos vacances en famille, vous réabonner en septembre pour la reprise et vous désabonner pour les mois d’hiver.
  • L’abonnement annuel est à 290 € HT par an, soit 24,17 € HT par mois. Si votre activité drone le justifie, cette formule est la plus avantageuse et vous permet d’économiser l’équivalent de deux mois d’abonnement par rapport à la formule mensuelle souscrite toute l’année.

Que se passe-t-il pour mes vols lorsque je me désabonne ?

Rien, vous conservez tous vos vols et toutes vos données. Lorsque vous vous désabonnez, vous basculez simplement sur l’accès gratuit de la plateforme. Vous êtes donc de nouveau limité à la création de missions dans les zones partenaires uniquement et certaines fonctionnalités ne sont plus disponibles. Vous pouvez toujours consulter vos missions créées en-dehors des zones partenaires et les notifications liées.

Comment je change d’accès m’abonne ?

Vous pouvez souscrire à un abonnement Clearance directement depuis votre compte dans : Paramètres – Abonnement – Mon abonnement. Sélectionnez l’abonnement qui vous convient (mensuel ou annuel), remplissez quelques informations de facturation et enfin vos informations de carte bleue.

Et la formule entreprise ?

Le tarif de la formule entreprise s’adapte à votre organisation.  Vous pouvez obtenir un devis gratuitement en nous contactant : Demander un devis

 

abonnement clearance

 

FAQ

Je suis télépilote à mon compte et je travaille seul, quelle formule est la plus adaptée ?

La formule solo est la plus adaptée pour un usage seul de l’outil. Sachez qu’après la création de votre compte et de votre première mission, nous vous offrons un mois d’essai avec toutes les fonctionnalités de la formule solo pour vous permettre de tout tester. N’hésitez pas à nous joindre si vous avez des questions.

Est-ce que je peux m’abonner au mois ?

Oui, la formule solo est disponible à l’année ou au mois et sans engagement. Par exemple : vous pouvez vous abonner lorsque votre activité de drone est intense, résilier en août pour vos vacances en famille, vous réabonner en septembre pour la reprise et vous désabonner pour les mois d’hiver. Si vous ne souhaitez pas que votre abonnement se renouvelle de lui-même, vous pouvez décocher la case de renouvellement automatique lors du paiement. Vous pouvez aussi le résilier avant la fin de la période en cours (voir Comment je me désabonne ?).

Dois-je me réabonner pour demander un accord de vol pour exactement la même mission ?

Tout dépend du lieu de votre vol. Si votre vol se situe au sein d’une zone partenaire, alors vous n’avez pas besoin d’abonnement pour dupliquer votre mission. Si votre vol est en dehors des zones partenaires et que vous n’avez plus d’abonnement, vous ne pourrez pas dupliquer votre mission.

Où trouver mon abonnement actuel ?

Vous pouvez consulter votre abonnement Clearance dans les paramètres de votre compte : Paramètres – Abonnement – Mon offre. Vous pouvez modifier votre abonnement ou le résilier.

Comment je me désabonne ?

Vous pouvez vous désabonner en un clic dans les paramètres de votre compte : Paramètres – Abonnement – Mon offre. Passez sur l’accès gratuit pour résilier votre abonnement. Votre abonnement ne sera pas reconduit et il prendra fin un mois après le dernier paiement pour les abonnements mensuels, à l’échéance annuelle si vous aviez souscrit un abonnement d’un an. À cette date, vous rebasculez sur l’accès gratuit à la plateforme tout en conservant vos vols et vos données.

Mon abonnement ne s’est pas renouvelé, pourquoi ?

Votre abonnement est par défaut automatiquement reconduit sauf si vous avez décoché la case « renouvellement automatique » lors de votre souscription. Si ce n’est pas le cas et que votre abonnement ne s’est pas renouvelé, peut-être que vous avez résilié votre abonnement ? Votre carte bleue n’est peut-être plus valable ? Avez-vous vérifié vos informations de facturation ? Si le problème persiste, contactez-nous à support@clearance.aero.

Ma TVA est différente, que dois-je faire ?

Si votre TVA est différente, contactez-nous à compta@clearance.aero.

Et la gestion des démarches, c’est compris dans l’abonnement ?

Non, la gestion des démarches est un service supplémentaire. L’objectif premier de la plateforme est de vous fournir un outil pour analyser la réglementation drone et pour obtenir vos autorisations de vol en toute autonomie. Toutefois, si vous avez beaucoup de vols à gérer ou une mission qui s’annonce compliquée, nous serons ravis de vous aider à la préparer.

Vous souhaitez effectuer un vol de drone dans la CTR de Rennes ou de Lille ? La logique du dépôt d’une demande d’accord auprès de ces aéroports est légèrement différente de celle des autres aérodromes et CTR qui utilisent Clearance puisqu’ils utilisent aussi le logiciel TopSky – UAS Airspace Manager de Thales. Mais pas de panique, voici un article pour vous guider pas à pas dans vos demandes de vol de drone près des aéroports de Rennes et Lille.

 

Résumé des étapes :

  1. Déclarez Thales et Clearance comme délégataires sur Alpha Tango
  2. Créez votre mission sur Clearance
  3. Remplissez le formulaire de demande de vol Thales
  4. Attendez que votre demande soit traitée
  5. Suivez les instructions de vol imposées

 

Étapes et informations préliminaires

  • Le logiciel de Thales vérifie que vous êtes bien enregistrés sur AlphaTango en tant qu’exploitant et que le drone que vous avez déclaré pour votre mission sur Clearance soit lui aussi bien enregistré et déclaré. Pour cela, il faut que vous ayez déclaré Thales et Clearance en tant que délégataires sur votre compte Alpha Tango.
    Rien de plus simple, rendez-vous dans votre compte Alpha Tango → onglet « mon activité d’exploitant » → sous menu « délégation ». Sélectionnez dans la liste des délégataires “DEL 26, Thales AMS” et “DEL 4,Clearance” puis cliquez sur « sauvegarder ».
  • De plus, les CTR de Rennes et Lille demandent un préavis minimum de 5 jours entre le dépôt de votre demande et le premier jour prévu de votre mission. Nous vous suggérons de déposer vos demandes en respectant au minimum le même délai de préavis qu’Alpha Tango.
  • La CTR de Lille est en connexion directe avec la préfecture du département du Nord. Si votre vol a lieu au sein de la CTR de Lille et en agglomération, les deux contraintes seront affichées sur Clearance mais vous ne pourrez pas cliquer sur le bouton « Envoyer une notification de vol » puisque cela ferait doublon. Cliquez uniquement sur le bouton « Déposer une demande d’accord ».

Si votre vol n’est pas en agglomération, vous n’avez pas besoin de notification Alpha Tango et les informations du formulaire ne seront transmises qu’aux contrôleurs de la CTR.

Si vous êtes en agglomération au sein de la CTR de Rennes, la plateforme Thales n’est pas connectée avec la préfecture, vous devrez donc faire votre notification S3 manuellement via Alpha Tango, ou directement depuis Clearance.

 

 

Pour l’exemple ci-dessous, nous supposons que vous êtes en agglomération et dans la CTR de Lille.

Créez votre mission

  1. Créez votre vol sur Clearance. Remplissez le formulaire (nom de la mission, date, drone utilisé, hauteur du vol, etc.) puis tracez votre zone de vol sur la carte. Vous pouvez chercher le lieu exact de votre mission dans la barre de recherche en haut à droite de la carte.
  2. Analysez les contraintes de votre vol. Une contrainte CTR apparaît avec le bouton « Déposer une demande d’accord ». Cliquez sur ce bouton et remplissez le formulaire Thales qui apparaît.

 

Remplissez le formulaire Thales

2.a. TÉLÉPILOTE

Confirmez le télépilote principal qui effectuera la mission. Il n’y a pas de champ spécialement dédié à un éventuel second télépilote mais vous pouvez ajouter toutes les informations de celui-ci (nom, prénom, numéro de téléphone, e-mail etc.) dans le champ « description de la mission ».

 

2.b. EXPLOITANT

Renseignez les informations liées à l’exploitant et à son représentant à l’identique de ce que vous avez déjà renseigné sur votre compte Alpha Tango (notamment nom et prénom). Attention de bien respecter l’orthographe, les accents etc.

 

2.c. DÉCLARANT

Renseignez les informations liées au déclarant, soit la personne qui complète ce formulaire. Cette information sera transmise à Alpha Tango dans la notification S3.

 

2.d. MISSION

Vol de drone dans les CTR Rennes et Lille

Indiquez ici toute information permettant aux contrôleurs aériens et à la préfecture de mieux comprendre l’objectif de votre vol. Préciser notamment : ce qui va être filmé, pour quel client final, les jours et les créneaux horaires, en motivant ces choix si nécessaire (ex: jour de fermeture pour un musée ou en dehors des heures des sorties et de récréation pour un établissement scolaire) etc.

Si besoin, rajoutez ici les informations de contact des autres télépilotes qui seront présents et des autres drones qui seront utilisés.

Vérifiez bien l’adresse et donnez toutes précisions utiles : le vol empiète ou non sur l’espace public ? Si oui, décrire les démarches prévues pour sécuriser l’espace public pendant les vols, etc.

Enfin, cochez les cases qui correspondent aux conditions de votre vol.

 

2.e. AÉRONEF

Vérifiez bien les informations du drone sélectionné : est-ce le bon drone ? La CTR de Lille accepte uniquement un drone par mission. Si besoin, rajoutez les informations des autres drones qui seront utilisés dans le champ “description de la mission”.

Un vol de nuit nécessite obligatoirement un dispositif de signalement lumineux et l’éclairage au sol. N’oubliez pas de cocher les cases correspondantes ou la mission sera automatiquement refusée par la plateforme Thales.

Renseignez la distance maximale que vous allez respecter entre vous et votre drone pendant la mission. Thales vérifie la cohérence entre la distance indiquée et le scénario de votre vol. Par exemple, un vol en agglomération avec une distance de plus de 100 mètres entre le télépilote et le drone n’est pas conforme à la réglementation et sera refusé.

Si Thales vous a transmis un capteur que vous allez utiliser pour ce vol, indiquez son numéro ici. Sinon, laissez ce champ vide.

 

2.f. DÉCLARATION D’ACTIVITÉ

Enfin, ajoutez en pièce jointe l’accusé de réception de votre déclaration d’activité au format PDF (que vous pouvez trouver sur votre compte Alpha Tango, cf ci-dessous). Si vous avez déjà importé votre déclaration d’activité dans les documents Clearance, le document sera automatiquement ajouté au formulaire. Vérifiez une dernière fois les informations renseignées et cliquez sur confirmer.

 

Suivez les instructions de vol imposées

À la validation du formulaire, votre demande de vol de drone est envoyée aux contrôleurs de l’aéroport de Lille et vous recevez une confirmation d’envoi par mail et sur Clearance. Vous remarquez alors que votre mission se met à jour et que la contrainte CTR passe du rouge au bleu pour vous signaler que votre demande est en cours de traitement.

Vol de drone dans les CTR Rennes et Lille

Si votre demande est acceptée, alors la contrainte passe en vert. Si votre demande est refusée, alors la contrainte passe en rouge. Si votre demande est acceptée avec restriction (hauteur limitée, appel à la tour obligatoire avant décollage etc.), alors la contrainte passe en orange. Vous pouvez voir le détail de l’acceptation, du refus ou des restrictions imposées en cliquant sur la flèche à droite du statut de votre demande.

Notez que les consignes de vol peuvent être différentes en fonction des jours de votre mission. Vous trouverez les détails dans l’encart demande d’accord :

Vol de drone dans les CTR Rennes et Lille

Votre demande peut notamment être refusée si :

  • Vous ne respectez pas le préavis.
  • Votre vol est hors vue ou de nuit sans dispositif lumineux (attention aux horaires de la nuit aéronautique qui peuvent varier d’un jour à l’autre de votre plage de dates)
  • La distance entre le télépilote et le drone, que vous avez déclaré dans le formulaire de demande de vol, est trop grande.
  • Votre vol se situe près d’une zone interdite de prise de vue aérienne.

Dans ces situations, vous devez cliquer sur « Annuler la demande d’accord », puis modifier votre mission en cliquant sur le pictogramme « crayon », puis cliquez sur « Modifier le vol » pour mettre à jour votre mission. Enfin, cliquez une nouvelle fois sur le bouton « Déposer une demande d’accord » dans la contrainte CTR Lille et remplir de nouveau le formulaire.

Vol de drone dans les CTR Rennes et Lille

 

Félicitations !

Vous avez reçu votre accord pour la CTR, et pour l’agglomération si vous avez déclaré un S3 dans la CTR de Lille. Pensez à obtenir les autres autorisations si nécessaire, par exemple faire une notification Alpha Tango si vous êtes en agglomération dans la CTR de Rennes.

 

Questions fréquentes

 

Pourquoi je ne peux pas déclarer deux drones sur mes demandes à Rennes et Lille ?

Les aéroports de Rennes et Lille acceptent uniquement un drone par mission. Si besoin, rajoutez les informations des autres drones qui seront utilisés dans le champ “description de la mission”.

Pour rappel, vos drones doivent être enregistrés sur Alpha Tango pour pouvoir voler. Vous pouvez ensuite importer vos drones en un clic sur Clearance.

Pourquoi je ne peux pas discuter avec les agents/gestionnaires de l’aéroport comme pour les autres aéroports partenaires de Clearance?

Dans l’état de la connexion entre les plateformes Clearance et Thales, cette fonctionnalité n’est malheureusement pas disponible. Nous espérons néanmoins que ce sera le cas bientôt.

Ma demande a été refusée, que dois-je faire ?

Votre demande peut notamment être refusée si :

  • Vous ne respectez pas le préavis.
  • Votre vol est hors-vue ou de nuit sans dispositif lumineux (attention aux horaires de la nuit aéronautique qui peuvent varier d’un jour à l’autre de votre plage de dates)
  • La distance entre le télépilote et le drone, que vous avez déclaré dans le formulaire de demande de vol, est trop grande.
  • Votre vol se situe près d’un site interdit de prise de vue aérienne.

Dans ces situations, cliquez sur « annuler la demande d’accord ». Puis cliquez sur le pictogramme « crayon » pour modifier votre mission pour rentrer dans des conditions de vol acceptables. Cliquez sur « modifier le vol » pour mettre à jour votre mission. Soumettez de nouveau votre demande.

Si votre demande est encore refusée, contactez l’autorité émettrice du refus (CTR de Rennes et Lille ou préfecture).

Je n’arrive toujours pas à déposer ma demande, que faire ?

Contactez le support Clearance pour tout problème technique lié au dépôt de votre demande d’accord à l’adresse support@clearance.aero

Saviez-vous qu’il est parfois possible de voler près d’un aérodrome, d’une hélistation, d’une CTR sans autorisation ? Attention, sans autorisation ne veut pas dire sans réglementation. L’espace aérien autour des pistes de décollage et d’atterrissage est réglementé mais une autorisation de vol n’est pas toujours obligatoire. On vous en dit plus.

La réglementation près des pistes

Pour les vols de drone, l’espace aérien autour des pistes d’un aéroport, d’une hélistation, d’une base ULM etc… est réglementé et divisé en 2 ou 3 segments. Chaque segment définit une hauteur de vol maximale pour les drones sans autorisation préalable de l’aéroport pour un vol à cet endroit.

Ces différentes hauteurs dépendent de la nature de la contrainte près de laquelle vous souhaitez voler : un aéroport contrôlé ? Un aérodrome ? Une base ULM ? Une hélistation ? Pistes revêtues ou non ? De plus ou moins de 1200m ? Vous pouvez trouver le détail de ces hauteurs dans les guides des catégories ouverte et spécifique (1 & 2).

Capture d’écran issue du guide de la catégorie spécifique, page 100-101.

 

Le quadrillage jaune, orange, rouge définit une hauteur par rapport à l’élévation des pistes. L’élévation est une notion importante qu’il faut distinguer de la hauteur du vol :

  • l’élévation (ou altitude) du sol : le niveau de la terre par rapport au niveau de la mer.
  • la hauteur du vol : la hauteur à laquelle votre drone va s’élever par rapport au niveau de la surface (le sol généralement).

Exception n°1 : les CTR militaires

Tous les vols de drone au sein d’une CTR militaire nécessitent d’obtenir une autorisation préalable, quelle que soit la hauteur du vol !

Exception n°2 : les CTR civiles

En CTR civile, les vols en vue et à moins de 50 mètres de haut n’ont pas besoin d’une autorisation préalable lorsqu’ils se situent suffisamment loin des pistes, c’est-à-dire sous les gabarits jaunes ou orange. En zone rouge, l’autorisation reste obligatoire dans tous les cas. Par contre, tous les autres vols (hors vue, à plus de 50 mètres de haut, dans la zone rouge ou trop hauts par rapport aux zones jaunes ou oranges) nécessitent d’obtenir une autorisation avant de voler.

Comment calculer la hauteur maximale sans autorisation ?

Pour calculer la hauteur maximale à laquelle vous pouvez faire voler votre drone sans autorisation préalable, vous devez :

  1. Connaître l’élévation des pistes de l’aéroport, l’hélistation, la base ULM etc…
  2. Calculer la différence avec l’élévation de votre zone de vol. Êtes-vous situés à un niveau plus haut ou plus bas que celui des pistes ?
  3. Dans quelle partie du quadrillage (jaune, orange, rouge) vous situez-vous ? Cela va déterminer jusqu’à quelle hauteur au-dessus du niveau des pistes vous pourrez faire voler votre drone.
  4. Faites le calcul. Vous êtes avantagé lorsque votre élévation est plus basse que celle des pistes. Au contraire, si votre élévation est plus haute que celle des pistes, votre marge de hauteur de vol est réduite.

Exemples en images

Situation n°1 : Vous êtes situé dans la zone orange de l’aéroport qui vous autorise normalement à réaliser un vol de drone jusqu’à 50 mètres de haut sans autorisation. Mais, puisque votre élévation est de 22 m et que dans notre exemple nous avons pris un aéroport dont l’altitude (ou élévation) est de zéro, vous vous situez à un niveau plus haut que celui de l’aéroport. Vous ne pouvez faire voler votre drone qu’à 28 mètres de haut maximum sans autorisation.

 

Situation n°2 : Vous êtes situé dans la zone orange de l’aéroport qui vous autorise à voler jusqu’à 50 mètres de haut sans autorisation. Mais puisque votre élévation est bien plus élevée que celui de l’aéroport, il ne vous reste plus qu’une petite marge de hauteur de vol avant d’atteindre la limite d’un vol sans autorisation. Seulement 2 mètres dans ce cas précis. Dans cette situation, vous devrez obtenir les autorisations nécessaires avant de voler à plus de 2 mètres de hauteur.

 

Situation n°3 : Vous êtes situé dans la zone jaune de l’aéroport qui vous autorise à voler jusqu’à 100 mètres de haut sans autorisation. Bien que vous soyez presque au même niveau que celui des pistes, vous devez quand même déduire cette différence de la hauteur maximale. Dans ce cas, 100 – 5 = 95. Vous pouvez donc faire voler votre drone jusqu’à 95 mètres de haut sans autorisation préalable.

 

Situation n°4 : autre cas de figure, l’aéroport est situé à un niveau plus élevé que vous. Ce qui peut être le cas en montagne par exemple. Vous êtes dans la zone orange, limitée à 50 mètres de haut sans autorisation. Mais, puisque vous vous situez en aval de l’aéroport, plus bas que les pistes, cette différence vous est bénéfique. Vous pouvez donc faire monter votre drone jusqu’à 65 mètres de haut sans avoir à obtenir d’autorisation.

Comment trouver votre élévation et celle des pistes ?

Trouvez votre élévation

Pour déterminer l’élévation de votre zone de vol, vous pouvez utiliser le site Géoportail. Un clic droit sur le lieu de votre zone de vol vous permet d’accéder à l’adresse exacte et aux coordonnées du lieu. Un encart apparait avec l’altitude du point. Il est nécessaire de rechercher le point le plus haut de votre zone de vol pour être sûr de respecter la hauteur maximale sans autorisation tout au long de votre vol.

Trouvez l’élévation des pistes

Pour trouver l’élévation des pistes, vous devez utiliser l’Aerodrome Reference Point (ARP) du terrain, soit l’élévation officielle des pistes. Vous trouverez cette information sur le site du Service de l’Information Aéronautique (SIA) :

  1. « Préparation de vol »->
  2. sous-menu « Atlas VAC France » ->
  3. sélectionnez le catalogue qui correspond aux pistes dont vous cherchez l’élévation (aérodrome ou hélistation) ->
  4. recherchez le nom ou le code OACI des pistes ->
  5. téléchargez la carte VAC.

L’altitude de l’ARP est située en haut à droite de la carte VAC sous le nom ALT AD. Cette mesure est exprimée en pieds, vous n’avez plus qu’à faire la conversion, sachant que 3,28 pieds équivalent à peu près à 1 mètre.

Clearance calcule cette hauteur maximale automatiquement

Pas facile de s’y retrouver dans tout ça. Saviez-vous que Clearance calcule pour vous la hauteur maximale à laquelle vous pouvez réaliser votre vol de drone sans autorisation préalable ?

Pour chaque vol de drone créé à proximité d’une contrainte de type aéroport, hélistation ou base ULM, Clearance calcule la hauteur maximale à laquelle vous pouvez faire voler votre drone sans avoir à demander une autorisation de vol. La plateforme se base sur l’élévation la plus haute de votre zone de vol, l’altitude de référence de l’aérodrome, de l’hélistation ou de la base ULM,  et sur votre proximité avec les pistes.

Vous avez besoin d’une autorisation pour votre vol de drone ?

On vous explique comment procéder dans notre article qui détaille l’obtention d’un accord de vol de drone à proximité d’un aéroport.

À proximité des aéroports, où le risque de collision aérienne est maximal, les télépilotes de drones doivent déposer une demande d’autorisation auprès des services de navigation aérienne. Clearance simplifie ces procédures et la communication entre les télépilotes et les agents AFIS de certains aéroports, dont notamment ceux gérés par Edeis.

Voici un tuto pas-à-pas pour déposer vos demandes de vol de drone auprès des aéroports exploités par Edeis directement via la plateforme Clearance.

 

Qui est Edeis ?

Edeis est une entreprise privée des domaines de l’ingénierie, de la gestion d’infrastructures complexes, de services de construction et de services techniques. Edeis accompagne les collectivités publiques notamment pour la gestion des aéroports.

Quels aéroports exploités par Edeis utilisent Clearance pour les demandes de vol de drone ?

En décembre 2021, les aéroports exploités par Edeis pour lesquels vous pouvez déposer des demandes de vol via la plateforme Clearance sont :

  • Toulouse Francazal
  • Angers – Loire
  • Auxerre – Branches
  • Bourges
  • Cherbourg – Manche
  • Reims – Prunay
  • Troyes – Barberey
  • Dijon Bourgogne
  • Chalon – Champforgeuil

Quelle différence entre un aéroport exploité par Edeis et un aéroport contrôlé ?

Les aéroports exploités par Edeis décident d’utiliser Clearance pour la gestion des vols de drones. Contrairement aux aéroports contrôlés qui sont gérés par des entités publiques, les aéroports d’Edeis font partie de la sphère privée. Ce sont des agents AFIS (Aerodrome Flight Information Service), salariés d’Edeis, et non des « contrôleurs aériens » qui traiteront votre demande. Toutefois, il se peut que certains aéroports exploités par Edeis soient aussi des aéroports contrôlés, mais ces derniers ne font pas partie du partenariat avec Clearance.

Pourquoi un paiement ?

Gérer les demandes de vols de drones près des pistes demande du temps, c’est une charge de travail supplémentaire pour les agents AFIS. C’est pourquoi les aéroports exploités par Edeis demandent un paiement pour le traitement des autorisations de vols de drones. Le règlement se fait sur la plateforme Clearance pour plus de facilité mais le prix est fixé par Edeis.

 

Comment déposer sa demande sur Clearance ?

  1. Pour Clearance, ces aéroports sont considérés comme des aéroports partenaires donc vous n’avez pas besoin d’abonnement Clearance pour créer des missions autour de ces aéroports. Après avoir créé votre vol, cliquez sur le bouton « déposer une demande d’accord » sur la contrainte « aérodrome ».
  2. Un formulaire apparait. L’encart « Informations additionnelles » vous permet de transmettre des précisions quant à votre mission aux agents AFIS qui traiteront votre demande. À votre confirmation, une demande d’accord sera transmise à l’autorité responsable de la zone.
  3. Une fois le paiement réalisé et votre demande déposée, vous recevrez par mail une confirmation et une facture, que vous pouvez aussi retrouver dans l’onglet « Factures » de votre compte. Une fois votre demande déposée, la contrainte aérodrome passe en bleu et un onglet de messagerie instantanée apparait. Vous trouvez dans cet onglet, les consignes transmises par l’aéroport et la confirmation de votre paiement. Vous pouvez aussi communiquer en direct avec les gestionnaires de l’espace aérien et leur envoyer des documents.
  4. C’est maintenant à l’aéroport de traiter votre demande.
    Si votre mission est acceptée, la contrainte aérodrome passe en vert. Vous pouvez donc réaliser votre vol en respectant les informations que vous avez transmises. Si vous le souhaitez, vous pouvez télécharger le dossier de vol et la fiche mission correspondant à l’accord de l’aéroport.
  5. Si votre mission est acceptée avec restriction, cela signifie que l’aéroport vous demande de respecter certaines conditions de vol. L’aéroport peut vous demander de baisser la hauteur de votre vol, d’appeler la tour avant de décoller etc… Vous pouvez réaliser votre vol en respectant les instructions imposées par l’autorité. De la même façon, vous pouvez télécharger le dossier de vol et la fiche mission avant de vous rendre sur les lieux le jour J.
  6.  Si votre mission est refusée, la contrainte aérodrome passe en rouge. Vous pouvez discuter avec les agents AFIS pour comprendre pourquoi votre vol a été refusé. Vous pouvez ensuite modifier votre mission et attendre que l’aéroport traite de nouveau votre demande.

 

 

 

Foire aux questions

Que se passe-t-il si mon vol est refusé ?

Si votre vol est refusé, l’aéroport procèdera au remboursement de votre paiement.

Où trouver mes factures ?

Dès règlement d’un paiement sur la plateforme, vous recevez un mail de confirmation avec en pièce jointe votre facture. Vous pouvez aussi trouver vos factures dans l’onglet « Factures » dans les « Préférences » de votre compte.

Qui contacter en cas de réclamation ?

Pour toute réclamation, vous pouvez contacter Edeis à l’adresse reclamations.drones@edeis.com .

Pour toute question au sujet de votre mission sur la plateforme, vous pouvez échanger avec les agents AFIS directement via l’encart de discussion intégré à votre demande d’accord.

Pour toute question liée à l’utilisation de la plateforme Clearance, contactez-nous par téléphone au 09 72 64 74 87, par le chat intégré à la plateforme ou par mail à support@clearance.aero .

 

 

Chaque année c’est la même chose, en janvier, vous devez remplir votre bilan d’activité. Une tâche qui peut vite prendre du temps si vous n’avez pas suivi vos vols de drone régulièrement. Le carnet de vol Clearance vous permet d’enregistrer vos vols au jour le jour et de gagner du temps.

Le bilan annuel d’activité, c’est quoi ?

Le bilan annuel d’activité consiste à déclarer auprès de la DGAC un récapitulatif des vols professionnels que vous avez effectué au cours de l’année passée. Ce bilan est obligatoire et doit être envoyé avant le 31 janvier sous peine d’être radié. Ce récapitulatif se fait sur Alpha Tango dans « mon activité d’exploitant » puis en cliquant sur le logo agenda « bilan annuel d’activité » en haut à droite.

Si vous êtes déjà enregistré sur Alpha Tango vous avez dû recevoir un mail à ce sujet. Bien que le bilan d’activité soit destiné aux télépilotes professionnels uniquement, nous vous rappelons que tous les propriétaires de drone sont désormais considérés comme exploitants et doivent obligatoirement s’enregistrer sur Alpha Tango.

Alpha Tango vous demandera votre nombre d’heures de vol par scénarios, par domaines d’activité et le nombre d’incidents que vous avez rencontré. Attention, le décompte des heures se fait au niveau de l’exploitant et non de chaque télépilote.

Oubliez votre tableau excel, utilisez le carnet de vol Clearance

Une fois sur le terrain le jour de votre vol, lancez le chronomètre « décoller » depuis votre smartphone, tablette ou ordinateur. Une fois votre mission complétée, cliquez sur « atterrir et clore la mission ». Complétez le formulaire : classez votre vol dans la catégorie correspondante, ajoutez un commentaire sur le vol et archivez définitivement votre mission.

Retrouvez ensuite votre suivi d’activité récapitulant vos heures de vol par scénarios, par télépilotes, par drones et par domaines. Vous n’avez plus qu’à remplir votre bilan annuel sur Alpha Tango . Analysez vos données de vol à tout moment avec le carnet de vol Clearance.

 

suivi d activité drone

Clearance permet d’analyser vos missions de drone et d’obtenir vos autorisations de vol en toute autonomie. Toutefois, si les contraintes sont nombreuses et/ou votre mission complexe, vous pouvez nous confier la responsabilité de l’obtention de vos autorisations de vol.

Pour cela, abonnez-vous à Clearance et créez votre mission sur la plateforme en y apportant toutes les informations nécessaires : lieu, date, hauteur, drone, hors vue/en vue etc… Cliquez ensuite sur le bouton « confiez-nous les démarches » et nous entrerons en contact avec vous pour confirmation.

Le tarif varie en fonction du nombre de contraintes et de leurs difficultés, allant de 40 à 220 euros. Vous ne serez facturé qu’une fois les autorisations obtenues et votre vol effectué.

Attention, un préavis minimal de 5 jours est exigé pour nous confier les démarches. Ce préavis peut être rallongé en fonction de vos contraintes, par exemple un vol en agglomération nécessite un préavis de 10 jours.

 

On s’en occupe !

Une fois que votre mission est confirmée, nous entamons tout de suite les démarches pour l’obtention de vos autorisations. Selon les contraintes de votre mission, nous contactons les aéroports, les bases ULM, les préfectures, les sites militaires, les voies navigables etc… Toutefois, nous nous occupons uniquement des contraintes listées par la plateforme. C’est à la charge du télépilote de contacter les sites publics ou privés en cas de survol.

Nous réalisons les protocoles éventuellement nécessaires avec les aérodromes ou bases militaires et aussi des plans, maquettes et autres documents sur mesure. Exemple ci-dessous d’un plan représentant le positionnement du télépilote, la zone d’évolution de l’aéronef et la zone d’exclusion des tiers pour chaque point de décollage.

démarche vol de drone

 

Nous restons en contact tout au long de la procédure.

Vous êtes en copie des e-mails, nous revenons vers vous régulièrement et vous pouvez nous appeler à tout moment.

Les documents réglementaires pour le bon déroulement de votre vol sont ajoutés directement à votre mission dans la plateforme. Vous pouvez télécharger votre dossier de vol et le présenter en cas de contrôle le jour J. Vous recevrez aussi un mail récapitulatif des consignes à respecter le jour du vol comme par exemple contacter le chef de tour 30 minutes avant de décoller.

Quelques jours après votre vol, vous recevrez votre facture par mail. Pas d’autorisation, pas de facturation ! Nous ne facturons que si vous avez pu obtenir toutes vos autorisations 🙂

 

N’hésitez pas à nous joindre par téléphone, par mail ou en laissant un commentaire si vous avez des questions.

À bientôt

Chers télépilotes, voici quelques explications sur le bouton « décoller » de la plateforme Clearance.

Vous avez créé votre mission et obtenu les accords nécessaires pour un vol en toute légalité et sécurité ? Parfait !
Rendez-vous maintenant sur les lieux du vol avec votre smartphone et cliquez sur « décoller » ! Pour quoi faire ? On vous explique tout !

1. Pour suivre votre activité de télépilote

 

Ce bouton est avant tout utile pour suivre votre activité de télépilote de drone. Il permet d’archiver et de classifier tous vos vols en 1 clic et ce directement depuis le terrain. Plus de procrastination, plus de mission oubliée, suivez votre activité de télépilote au jour le jour et gagnez du temps notamment pour votre bilan d’activité en fin d’année.

Le bouton lance un chronomètre que vous pouvez mettre en pause entre chaque décollage et atterrissage. Une fois fini, vous pouvez l’arrêter définitivement et clore votre mission. Une fenêtre apparaît pour vous permettre de classer votre mission dans un scénario de vol, un domaine d’activité ou pour ajouter un commentaire. Votre vol est ensuite enregistré dans vos statistiques (à retrouver dans le sous menu « suivi de l’activité » de votre profil en haut à droite de votre écran).

 

2. Pour prévenir les autorités que vous êtes en vol

 

Lorsque votre mission se situe dans l’espace aérien d‘un aéroport partenaire qui vous a précédemment donné son accord, cliquez sur le bouton « décoller » pour lui signaler que vous êtes bien sur les lieux et que votre drone est en vol. Le but est d’assurer une insertion des drones mieux sécurisée.

ATTENTION, cliquer sur ce bouton ne remplace pas la demande officielle de vol auprès de l’aéroport et vous devez toujours suivre les instructions données par celui-ci (ex: appeler le Chef de Tour avant de décoller, respecter une certaine contrainte etc…). En savoir plus sur les accords de vol des aérodromes.

 

 

Vous avez cliqué sur ce bouton par accident ? Par curiosité ?

Pas de panique, cela n’impacte pas votre demande d’autorisation de vol aux aéroports et autres autorités.

 

Pour toutes questions, n’hésitez pas à contacter Marianne par téléphone au +33 9 72 64 74 87, par mail à support@clearance.aero ou par le chat. À bientôt !

Créer une mission de vol de drone sur notre plateforme ne prend que 3 minutes et permet de lister l’ensemble des contraintes et NOTAM spécifiques à votre zone de vol. Vous pouvez ensuite effectuer vous même les démarches administratives ou laisser notre équipe se charger de tout !

Pour créer votre mission, cliquez d’abord sur le + rouge en bas de la page :

 

 

Remplissez ensuite le formulaire qui apparait pour définir votre zone de vol sur la carte.

Creation d'une mission sur Clearance

 

Donnez un nom à votre mission :

 

 

Choisissez la plage de dates, les horaires et la durée du vol :

Sélectionnez le ou les drones susceptibles d’être utilisés lors du vol : Si vous ne pouvez pas sélectionner un drone, peut-être n’avez vous pas encore enregistré de drone sur Clearance. Cliquez ici pour voir l’aide sur les drones.

Sélectionnez le ou les télépilotes susceptibles d’effectuer le vol :

A noter : la sélection d’un drone et d’un télépilote n’est pas indispensable à ce stade. Vous pourrez toujours modifier votre mission plus tard.

Sélectionnez la hauteur maximale d’évolution du drone :

Cochez cette case si votre vol est en vue, laissez-la vide s’il est hors-vue :

Vous pouvez ajouter des informations complémentaires sur le vol (tournage pour un film, inspection de toiture ou de chantier…). Ces informations ne sont visibles que par vous, et ne seront pas transmises aux autorités :

Vous devez aussi définir la zone de vol en la dessinant directement sur la carte à l’aide de l’icone de dessin ou en chargeant un fichier .kml sur la plateforme :

Si nécessaire, retrouvez notre article détaillé sur la création de votre zone de vol.

 

Lorsque vous avez rempli le formulaire et défini la zone de vol, vous pouvez cliquer sur le bouton vert pour créer une mission et accéder à l’analyse réglementaire de la mission !